Après le Pélion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:42

Voici les petites histoires imaginées pour la suite de vos personnages, ce qui nous permet de classer Calvaire.
Merci encore pour votre jeu, votre motivation et tout et tout...
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:42

Il fait beau et très chaud durant l'été 1637. Ses cheveux sont emportés par une petite brise qui fait taire un instant les cigales. Au loin, on entend des chasseurs tirer du gibier à l'arquebuse. Elle ressent Ange, son père, s'approcher durant sa sieste. Son ombre vient l'embêter, elle ouvre les yeux mais sourit comme elle a eu peu l'occasion de le faire ces dernières années :
« Papa ?
Aurelia y'a les continentaux qui viennent faire des achats, tu as préparé la commande ma grande ?
Oui vois avec Fiona, tout est prêt dans la cuisine.
Dis-donc ils sont venus à 10 les commères du bourgeois couronné. Et ils ont plusieurs pièces d'or je fais quoi.
Tu vends, c'est la commande spéciale.
Ah d'accord ma fille. Allez repose-toi ce soir c'est fête ».
Elle attend 5 minutes et se redresse. Au-dessus de sa maison, elle voit la mer au loin. Le bateau des français est à quai, ils remercient Fiona et Ange avant de partir heureux. Dans un sourire, elle se dresse et fait tomber les insectes agrippés à sa robe blanche, tenue qu'elle n'a plus mise depuis son engagement. La garde royale parisienne sera contente, l'herbe materia a bien donné. Elle descend les marches conduisant à sa maison pour préparer les festivités de ce soir, mais son regard est attiré par sa petite « plantation ». Elle a bien fait de prendre ce petit bourgeon quand personne ne la regardait, la petite corse, la ferme familiale ne s'en tiendra que mieux désormais.
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:43

Les 7 damnés survivants poursuivaient leur course. L'ennemi rôdait derrière eux, criant et riant. Johz fut attrapé par un démon de la gourmandise, Albec décida de lâcher son sac pour aller plus vite. La mort aux trousses, Falk, le dirigeant de leur petite communauté perdue dans le Pélion, hurla : « une ville droit devant ! »
Les 6 damnés se rassemblèrent, les lucifériens resserrant l’étau sur leurs proies. « Préparez les grenades ! A mon ordre jetez tout sous vos pieds et sautez derrière ce mu... » Falk n'eut pas la possibilité de prononcer sa dernière lettre qu'un lémure vint le faire choir comme un pantin inanimé dans un éclat de fumée noire.
Puis un homme.
Il possédait une hache gigantesque, se tenant fièrement aux côtés d'un colosse reptilien de près de 3 mètres, aux yeux jaunes de carnassiers. Albec tomba au sol alors que le torse de Fergus le heurta dans le dos. Il releva la tête en pleurs, aux pattes du monstre et de son acolyte humain, mais des piaillements derrière lui attirèrent son attention : les lucifériens battaient en retraite.
Il tomba dans le coma.
A son réveil, un sarrasin avait pansé ses blessures et le regardait.
Albec attrapa sa dague en os comme par réflexe :
« Pose ça mon enfant, tu es ici en sécurité.
-Qui...Qui êtes-vous ?
-Appelle-moi Nordine, tu es sur les terres de Fatma il ne t'arrivera rien, tu es en sécurité. ZINEDINE ! SALIM ! MON PERE ! Il s'est réveillé ! »
L'homme et le monstre apparurent dans l’entrebâillement de la porte. Plusieurs autres damnés regardaient Albec par les fenêtres et les ouvertures de la salle, comme si le danger n'avait jamais existé. Un petit homme pénétra alors dans la pièce sombre, accompagné des amis d'Albec, les autres survivants.
« Bienvenue à toi, bienvenue dans cette ville. Tu vas nous aider à la rebâtir en attendant de retrouver ta mémoire mortelle. Lève-toi mon fils. »
Le Père Lenormand assista Albec.
Jamais le damné n'aurait pu croire qu'un tel endroit puisse subsister dans cette forêt si hostile....


Dernière édition par Julienlien le Ven 27 Avr - 10:46, édité 1 fois
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:45

L'homme était en train de se frotter le visage. Voilà 10 jours qu'il avait commencé la traduction des écrits en possession de « sa » famille. Il était tranquille depuis plusieurs années mais ne pas parler la langue l'handicapait lourdement : si seulement il pouvait comprendre ces secrets de l'arbre de vie !
Il tenait ses lunettes dans la main gauche et comme pour se remotiver, les nettoya assidûment. Dehors il pleuvait, quoi de plus normal pour un été dans le nord ? Mais une petite brise dans son cou vint perturber sa concentration :
« Monsieur, une personne souhaite s'entretenir avec vous.
-Bien Charles, faites patienter.
-Je ne le peux Monsieur.
-Pardon ?
-Et bien...
-Ouais pousse-toi Charlot lèche-bottes ! Salut mon amour me vlà !
-Ra...Raziella ?!?
-En chair et en os, quouqu'l'loignement d'mon foyer m'ait un peu diminuer la couenne j'dois l'avouer. Bon alors pov truffe, tu vas faire ton barda et dégager fissa ! Ouste !
-Tu as toujours su parler aux hommes...Heureusement que je n'ai pas eu à te supporter longtemps !
-Ouais t'aurais pu m'zigouiller comme papa et maman. BON ALLEZ ! MAINTENANT DEHORS !
-Je suis chez moi.
-T'es chez moi !
-Nous sommes mariés !
-Ren à foutre ! ZINEEEEEB !!! CHERIIIIIIII !!! Viens voir c'que le ptit rigolo il a dit comme quoi l'mariage du purgatoire il est pas valide ! »
Monsieur Alibert, vit entrer par la porte de la bibliothèque une masse humaine. Il était grand, puissamment bâti, mais par dessus tout ottoman, et il portait une armure et un bouclier. Il le posa au sol lourdement, faisant grincer le parquet de manière dissuasive. Monsieur Alibert ne pipa mot alors que cet homme restait là, figé dans SA maison, et aussi implacable que semblait son regard, La peur prenait le français au ventre.
« Ch...Charles, fais-moi des valises. Je vais...Prendre de la distance.
-Ouais c'est ça du vent ! »
2 heures seulement après, Raziella avait congédié l'ensemble de ses anciens serviteurs qui arpentaient encore sa maison tels des rats, aux services de l'autre abruti, malgré l'assassinat de ses parents.
« Mon amour, ces occidentaux ne vont pas en rester là. Ils vont convoquer la garde et nous faire jeter au cachot !
-Je l'sais mon choux, file-moi donc un coup d'main ! J't'explique, là on récupère tout ce qu'on peut sur l'Arbre, -on plie bagage et on retourne à la Rochelle.
-On repart au purgatoire ?
-Ouais, faut discuter avec Yesod et les autres potiots là, au cas où z'auraient pas croisé en lémures ceux qui se sont faits ouvrir le bide par les lucifériens !
-Et si nous les trouvons ? Nous les ramenons à Yasmina ?
-Ouais par exemple...Et j'leur ferai un ragoût ! »
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:47

« Honorable invité, je ne peux accéder à votre faveur, sachez que des gens de plus haute stature aimerait...
-Oui, oui c'est ça mon bon allez va m'ouvrir les portes !
-Mais voyons ça m'est impossible !
-Mais oui voilà oui zou ! Mumtâz !
-Je vais être contraint de faire appeler la garde !
-Mais oui appelle-les de toute manière vous pourrez pas me tuer ! In châ'a Allâh !
-Non monsieur...Comment vous appelez-vous déjà ?
-Akim. Akim l'Apothicaire.
-Aki...Akim ?...Le Akim ?....Je fais ouvrir les portes immédiatement, Sa Grandeur vous attendait !
-Qu'Allâh soit loué, pas étonnant que vous la disiez « interdite » votre cité ! »
Le petit Ottoman aux yeux bleus attendit que les lourdes portes de bronze aient fini leur vrombissement. A l'intérieur de l'enceinte, une cour gigantesque était couverte d'une myriade de serviteurs qui courraient en tout sens, se positionnant de manière géométrique. Il avança doucement, faisant mine de rien et ne craignant aucune sentence. Il n'avait plus la formule, mais il pouvait toujours refaire sa potion...A voir maintenant si ce fameux Empereur était digne d'en boire une gorgée.
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:49

La Princesse contemplait sa cité d'Assahn.
Elle avait hérité de cette somptueuse ville dévouée à la cause musulmane durant son périple dans le Pélion, mais elle pleurait.
Elle se rappelait les atrocités qu'elle avait vu là-bas.
Elle se rappelait ses amis tombés pour elle.
Mais pourquoi ? Pour contempler ces murs insipides, et ses habitants vivant dans l'ignorance. Son maudit oncle l'avait faite fouetter pour ses « paroles corrompues ». Personne n'avait cru à sa vérité, LA vérité, à savoir que tout ceci n'est que le purgatoire...
En contrebas du palais, une forme noire se dressa et lui fit un large sourire. Yasmina sécha ses larmes et renvoya la preuve d'amour à Umm Selma. La Mère était en train de bêcher un jardin à Herbae Materia avec des enfants.
La ville allait bien. Les gens étaient heureux. Personne ne mourait de faim et les blessés revenus des fronts étaient remis d’aplomb par la foi et l'alchimie musulmanes.
Mais il manquait quelque chose à la Princesse.
Vivre ainsi ne lui convenait plus.
En contrebas, un homme arriva à toute allure porter un message à Selma. Celle-ci eut un regard de joie avant de courir vers l'entrée du palais. Yasmina dévala les marches, s'attendant enfin à une bonne nouvelle, à de l'animation :
« Amira ! Amira !
-Oui Umm je suis là !
-Les troupes du Thébaïde !
-Quoi ? Il leur est arrivé malheur ?
-Non...Elles reviennent !
-Mais cela fait seulement 3 jours...
-Justement, à peine pénétrer dans le cercle gelé pour affronter la horde de Tsilla, elles ont fait demi-tour !
-Comment ?...Pourquoi ?
-Regardez Amira c'est écrit ici ! Deux hommes ont couru à leur rencontre dès le passage du portail, criant dans notre langue que le Thébaïde allait s'effondrer !
-Et alors ?
-Alors de grandes secousses se sont faites entendre et la glace a bougé en tout sens ! Le cercle semble avoir disparu sur les lucifériens ! Le portail vers le cercle ne fonctionne plus !
-Merveilleux ! Faisons préparer un grand banquet ! Je veux que mes hommes fassent la fête à leur retour !
-Mais voyons Princesse !
-Quoi Selma ?
-Le premier portait une tunique rouge, l'autre vêtu comme un occidental...Il ont fait sauter le Thébaïde !
-Par Allah ! La fête durera 3 nuits ! Jafar et Bernardo, pour une surprise ! ».
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:52

Les 2 hommes quittaient le ville. Ils marchaient à travers des terres gelées si froides et si familières, laissant derrière eux la somptueuse capitale flanquée du palais royal. L’entrevue avec Sa Majesté s'était très bien déroulée, cependant les 2 compères ne semblaient pas du tout perturbés par ce qu'ils venaient de vivre. Le suédois moyen sauterait de joie à l'idée d'avoir pu ne serait-ce que voir son roi, mais Karistad et Ektorp avaient déjà vu bien plus surprenant.
« Bon donc tu es certain de ton choix ?
-Oui Ektorp ! J'ai promis à Aladin de le ramener à la surface !
-Franchement, ces ottomans...Certes utiles mais bon la promesse a été faite au purgatoire tu ne penses pas qu'il y a prescription ?
-Non. Je vais y retourner, faire mon possible pour le retrouver et l'amener aux Immortels. On verra s'ils lui rendent la mémoire.
-Et comment comptes-tu t'y prendre ?
-Je ne sais pas.
-Tu n'as pas peur de mourir ?
-Un ami m'a récemment appris qu'en ce bas monde, le fait de vivre, d'animer son corps est futile. Donc non, je n'ai pas peur.
-Bien si c'est ton choix...
-Et toi Ektorp ?
-Nous allons avec les premiers colons visiter l'Australie. Certains affirment qu'il y aurait une créature survoltée, capable d'accomplir une multitude de tâches en même temps, comme si elle pouvait se diviser pour faire plus... Les autochtones la considère comme un dieu.
-L'antithèse de la paresse.
-Cela même, n'est-ce pas ma belle ?
-Da ! Nous allons pour trouver voir si créature être divine comme moi. Peut-être signe du tout Puissant connaît-elle mieux que moi. Meilleur que vivre seule dans grotte froide ha ha !
-Et pour y aller ?
-Nous verrons bien...
-Me cacher je sais faire ! Bon route Karistad, que le Seigneur accompagne toi !
-Au revoir Ektorp. Au revoir toi.
-Adieu mon frère. »
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 10:56

Le Lord avait retiré son armure et priait. Il pleuvait à grosses gouttes ce soir, et malgré la solidité de sa tente, il lui semblait bien que quelques perles d'eau tombaient sur sa tunique. Son bras endolori le poussa à se relever en grimaçant. Cette fuite du Pélion fut aussi déshonorante que douloureuse, et maintenant revenu sur ses pas, quelques mois plus tard, il comptait bien guider ses frères cavaliers anglais à travers la forêt.
Mais alors que l'unité de dragons avait progressé toute la journée en direction de troupes infernales, les Egarés avaient décidés de se mêler à la partie. 2 cavaliers étaient tombés aujourd'hui, et si le Lord appréciait une bataille rangée, la perspective de mourir sous les flèches primitives de ces lâches reptiliens le dégoûtait.
La pluie cessa un instant, et il en profita pour aller voir si les chevaux étaient toujours en place. Il grimpa la petite côte pour accéder aux arbres en hauteur. Les chevaux étaient toujours là. Il tapota amicalement la croupe de son fidèle destrier mais son regard fut attiré par une lueur. Au loin, on entendait des explosions et des flammes s'élevaient de la cime des arbres. Il y avait un combat au lieu même où il avait prévu d'en découdre le lendemain, et bien qu'heureux à l'idée que ces saletés étaient en train de passer au feu, il se dit qu'il se pouvait aussi bien qu'ils accomplissaient là un renforcement de leurs forces.
Il redescendit, annonça discrètement la nouvelle au garde mais décida de laisser les dragons dormirent, ils en avaient bien besoin.
Le lendemain, les anglais pénétraient dans ce qu'il restait du camp ennemi : un tas de cendres et de cadavres. Des cadavres de démons de tous les vices gisaient de ci et de là, leurs visages figés dans des grimaces de douleurs et de peur. L'éclaireur squamate qui les escortait n'avait jamais vu pareil attitudes chez les troupes infernales, mais plus intrigante encore était l'armée qui les avait défait...
Une myriade de cadavres d'humains, hommes, femmes, enfants. Certains portant des armes, d'autres vêtus de simples tenues de paysans. Il y avait de nombreux damnés et des natifs aussi, une sorte de milice hétéroclyte. Soit ils étaient foutrement bien organisés, soit bougrement nombreux, et à la manière dont le sol avait été retourné, le Lord penchait pour la seconde hypothèse.
Lord Fletcher vint à sa rencontre pour l'avertir d'une armée en marche vers le fameux fortin au nord. Sullivan le suivit et prit place sur un petit tertre. Il tira sa longue vue et remarqua une ligne d'au moins 800 hommes progressant lentement et bruyamment dans le Pélion.
Au loin, un cri de femme vint déchirer la quiétude morbide qui régnait dans les ruines du campement.
C'était une voix qu'il connaissait...Sa voix.
Un petit rictus aux lèvres, il donna ordre de rentrer à la Nouvelle Jérusalem.
Il aurait aimé accompagner cette armée, mais que Dieu en soit le premier témoin, celle-là ne supportait pas les anglais !
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 11:01

Le bateau avait rabattu la grand'voile et voguait lentement sur les flots. Il fallait un peu de vent pour permettre de remonter le fleuve à contre courant, mais la destination était toute proche. Albert Guillemind dégaina son fouet et le fit claquer au sol :
« Du nerf les nègres ! Vous pensez que l'arrivée au port équivaut au repos ? Lavez-moi ce rafiot où je vous fais astiquer tous les pavés de cette foutue ville ! »
Le fouet claqua de nouveau, un marin proche hurlant de douleur.
« Bon alors ! Descendez et sortez-vous les rames de ce qui vous sert de cul ! Approchez-vous de la place et montrez vos sales trognes noircies par le diable ! »
Sa voie résonnait dans toute la cité.
Des badauds se pressaient même sur les rives pour regarder le négrier approcher lentement du port. Albert fit tournoyer encore une fois sa lanière qu'il frappa sèchement au sol, un autre marin hurlant, poussant un cri de désespoir...Avant de pouffer de rire.
« Hey t'as mal toi, joue celui qu'a mal bordel ! fous pas tout en l'air !
-Oui capitaine ! »
Esmeralda se tenait courbée sur le pont du navire. Albert jouait très bien le vendeur d'esclaves, à croire qu'il aurait presque fait un bon marchand...Caché par les flancs du navire, tout son équipage attendait patiemment. Les canons étaient prêts à faire feu, et d'autres gaillards teints à la cire faisaient semblant de se comporter comme des esclaves. Ça pouffait de rire en tout sens, mais Albert donnait merveilleusement de la voix.
Dans la ville, elle regardait attentivement ce qu'il se passait. La place était pleine d'esclavagistes mais leurs bateaux étaient petit à petit couverts de tâches noires zigzagant entre toiles et cordages. Sonya avait bien rempli son rôle, à l'heure qu'il était plus de la moitié des opprimés avait dû être libérés. Tout se déroulait dans les plans. Les Alliés des Guilleminds, de bon républicains, arrivaient aussi déguisés en nobles au milieu de la place, laissant là une diligence qu'Esmeralda savait pleine de poudre.
Elle aperçut un trou entre 2 navires, là où le sien était sensé accoster. D'un ordre sec couvert par les hurlements d'Albert, elle fit lever les volets et disposa les canons.
« FEU A VOLONTE !
-POUR LA REPUBLIQUE ! »
La canonnade emporta une grande partie des bourgeois occupés à vendre de l'humain. Un coup de feu bien ajusté embrasa la diligence amie qui vola en éclat, emportant avec elle le bâtiment ouest. Les esclaves se ruèrent sur la place avec Sonya, alors que le long des quais, les républicains courraient arquebuses à la main pour soutenir le combat et s'en prendre à la garde.
Esmeralda approcha le navire des côtes et ajouta à cette belle réussite la fougue de ses hommes et d'Albert. Elle se jeta sur Sonya pour la mettre de côté en lui faisant un sourire : la petite enceinte ferait mieux d'éviter les échauffourées aujourd'hui, elle avait déjà tant fait...Aujourd'hui, la Place de la Bourse prenait feu. Bordeaux serait peut-être la première ville...
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 11:05

Il attendait patiemment dans un fourré. Derrière lui, pas moins de 15 arquebusiers avaient le canon braqué en direction du chemin. Le Pélion était tombé aux mains des démons mais le Frère Fragolla savait que ce territoire ne tarderait pas à être contesté par autre chose que des créatures infernales...Le sergent à ses côtés leva la main comme pour signaler une approche. Les hommes déjà totalement immobiles et silencieux retinrent leur souffle, la densité du feuillage d'été permettant de dissimuler leur tunique éclatante et neuve, tout droit venue d'Italie une semaine auparavant.
Le convoi progressait lentement.
Le Frère Fragolla attendit mais ne put lâcher un petit rire de plaisir. Certes, la Nouvelle Eglise avait bien progressé grâce à ses prêches, mais il savait que son combat pour le contrôle de ce cercle ne se gagnerait pas seulement dans la paroisse.
Et là, voyant avancer les maudits opposants, il était content d'avoir fait le choix d'accompagner les troupes.
Le sergent dressa la paume à l'horizontale.
La soldatesque savait qu'une fois abaissée, il leur suffirait d'appuyer sur la gâchette pour déclencher une arquebusade dévastatrice.
Un ennemi passa, puis un second...Un autre binôme de combattants...En troisième position se trouvait un démon. Une sorte de tronc de femme enchâssée dans un corps de tigre ; Ce démon ne méritait que la mort, et le Seigneur allait bientôt accéder à sa faveur par le biais de ses serviteurs.
Puis apparue la petite forme d'un bonhomme qu'Andrea reconnut.
Un petit hommes à lunettes, dont les traits et les vêtements trahissaient une origine occidentale.
Il parlait le mandarin, ce traître avait bien rejoint ces satanés Immortels, qui prétendaient désormais oser avoir des vues sur le Pélion, territoire Egaré ! Et bientôt soumis à la Nouvelle Eglise !
Andrea souffla et cogna le sol de son poing. Il le connassait et ne pouvait pas se rabaisser à le tuer de cette manière.
Il hocha la tête pour souligner au sergent que le combat n'aurait pas lieu.
Les soldats restèrent flanquer là à attendre que le convoi finisse de passer : il y avait de toute manière des démons plein la forêt pour faire parler les armes à poudre !
Federico Ricci poursuivit son avancée avec le convoi. Sans se retourner vers les fourrés, surprenant ses alliés, il lâcha en italien :
« Mon frère, messieurs, si vous voulez nous aider un campement luciférien attend au sud. Nous ne vous voulons aucun mal. »
Andrea ne bougea pas.
Une fois les Immortels au loin, il sortit des broussailles avec ses soldats.
Son plan était simple : descendre au sud et faire le maximum de dégâts.
Ricci ne perdait rien pour attendre, il était désormais son ennemi.
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 11:06

Il se regardait dans un miroir.
Lui, si beau, si parfait.
Sa nouvelle tunique lui allait à merveilles, et cette armure ! Les forgerons autrichiens avaient bien travaillé, pour sûr ! Il se redressa et l'enfila, se regardant dans une glace plus grande pour s'admirer, justement, dans toute sa grandeur. Mais il lui manquait quelque chose, quelque chose qui parvint à ses oreilles quelques secondes plus tard.
A l'extérieur de sa tente, ses hommes l'acclamaient !
Une centaine de bons gaillards : démons, humains, damnés, squamates, corvus...
Tous unis sous la même bannière.
Tous unis sous la bannière de l'envie de servir Dieu.
La bannière de la victoire et de la gloire éternelle.
La bannière Don Rodrigue.
Il sortit et ses hommes hurlèrent d'hystérie. Cela le contenta mais il espérait plus. Cents bougres...Il méritait bien mieux pour remporter des batailles toujours plus incroyables.
Ces imbéciles qui l'avaient suivis dans le Pélion – Lui ! Le Grand Don Rodrigue ! - n'ont pas su amener la vérité à leurs supérieurs, alors il se fera un devoir de le faire. Il sortit son artefact : le carnet de Valombre qui indiquait que tous ces cercles ne sont PAS l'enfer. Il allait amener la vérité, il incarnait le futur et le savoir, ses hommes le suivraient où qu'il aille, et il comptait bien aller très loin.
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 11:11

« Capitaine ! Vous n'allez tout de même pas me faire croire que vous revenez avec tous mes hommes ?
-Si mon Général !
-J'en conclus que vous êtes un fourbe et avez tourné les talons avant même de tirer un coup de canon !
-Non mon Géné...
-Ah ! Suffit ! Ne me coupez pas la parole ! Vous êtes un lâche ! Vous savez le Conseil des 6 attendait beaucoup de ce convoi !
-Mais mon Général...
-Un lâche à qui j'ai donné mes meilleurs soldats ! Des français, des espagnols et même une unité de dopplesoldners ! Et pourquoi ? Pour vous voir revenir la queue entre les jambes !
-Géné...
-Arrêtez donc ! Je vais vous expliquer ce qui s'est passé mon brave ! Vous avez gentillement avancé vos troupes – MES troupes – en vue de l'ennemi et avez tourné les talons fissa ! Trouillard que vous êtes, les ottomans se sont faits massacrés et déjà que nous sommes en froid avec Ampharaüs depuis cette foutue défaite du Pélion, vous amenez le déshonneur sur la Nouvelle Jérusalem !
-GENERAL !
-QUOI ?
-Je reviens avec le convoi. C'est un franc succès. Les ottomans ont pu nous livrer l'herbae materia de la ville d'Assahn. Tous vos hommes sont saints et saufs.
-Co...Comment ? Vous vous foutez de moi ???
-Non regardez par la vitre...Faites mon Général.
-Ils déchargent ?
-Oui la cargaison. J'ai réussi.
-Mais que le Seigneur vous entende, comment avez-vous fait ?
-Un vieillard et un squamate.
-Pardon ?
-L'ennemi avait disposé des troupes le long de la route nord. J'ai ordonné aux arquebusiers de se tenir prêts. Nous savions dans les 2 camps qu'il valait mieux épargner le convoi sarrasin et qu'une fois celui-ci passé, nous aurions pu entamer les « négociations militaires ».
-Et ?
-Du convoi sont sortis un vieux nomade et un squamate. L'ennemi a vu de qui il s'agissait et a tourné les talons.
-QUOI ? Mais pourquoi ?
-Ils n'avaient pas de quoi payer...Les 2 se sont accaparés la garde du convoi et acceptaient de le livrer au plus offrant.
-Il ne s'agirait pas d'Omar et du squamate dont je n'arrive pas à prononcer le nom...
-Squiggoth.
-Squiggoth c'est ça ! Celui-la même qui a fait le tour des cours en surface avant de trouver ça « lassant » ?
-Oui, la description convient. En tout cas le résultat est là.
-...Mais d'ailleurs, qu'avez-vous payer, vous, pour être le plus offrant ?
-Et bien....Disons que les dopelsoldners vont vous redemander leur fameuse double solde...
-COMMENT !?!
-Ces mercenaires sont connus comme Asaliah...Je préfère les payer que les affronter mon Général !
-Vous êtes un lâche ! UN COUARD !!! ...Mais bon félicitation...J'en aurais fait de même. »
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Julienlien le Ven 27 Avr - 11:16

L'inquisiteur préparait ses outils. Dans sa tente, ça sentait le sang et la rouille, odeurs si familières. Il était las de toutes ses tortures, et une fois qu'il aura fait parler les prisonniers, s'il y en avait, il avait juré devant Dieu de prendre une retraite paisible sur les terres de l'empire. L'entrée de toile se souleva et laissa pénétrer un homme en tenue noir, un chapeau à large rebord et une bible en latin serrée dans les mains. Seigneur ! Que cet homme avait changé ! Depuis qu'il l'avait aidé à vider cette essence démoniaque, il ne reconnaissait plus Dominique Figatelli, ce corse autrefois si fatigué...Il avait quitté l'armure de garde et rendossé la robe du culte. Les 2 hommes échangèrent un sourire. Chacun savait ce que l'autre valait, et ils n'auraient échangé cet allié contre aucun chevalier que ce soit...
Ils marchèrent à travers la plaine. Le matin ne se levait pas dans le Kohut, pourtant il était tôt. Les soldats se mettaient en branle de ci et de là, chargeant les arquebuses avant de rentrer dans les rangs. Les sergents aboyaient tel des chiens sur ces troupes fraîchement arrivées de la Nouvelle Jérusalem. Les canons se tenaient bien droit. Un régiment de Suède avait amené pas moins de trois de ces machines de mort à plusieurs fus. Sur le flanc gauche, une vingtaine de cavaliers, si rares dans le purgatoire, attendait l'ordre pour prendre les côtés des troupes ennemis. A droite, la Princesse avait tenu ses promesses et envoyé une unité de piliers de la foi accompagnés d'alchimistes, formés par Jafar Chraïbi en personne...
Wolfram et Dominique poursuivaient leur marche pour arriver au-devant des troupes. Dans 5 minutes, les hommes seraient prêts au combat.
Ils avancèrent encore, lentement, sans parler, pour parvenir finalement au centre de la plaine. Là les attendaient 2 silhouettes lucifériennes monstrueuses. La première ressemblait à un reptile affreusement muté. Le second était un bloc de muscles et d'os, qui grognait déjà en anticipant les combats à venir. Si Skink était reconnaissable par sa condition de squamate, Franz avait beaucoup changé pendant ces années auprès de Samaël.
Les protagonistes n'échangèrent pas. Ils se saluèrent respectueusement, sachant que leur entraide d'hier était à jamais derrière eux. Par des poignées de main solides, ils comprirent sans un mot que le combat était inévitable.
L'armée de Samaël s'impatientait déjà, les émissaires infernaux ayant du mal à tenir les démons de la colère.
L'armée occidentale n'en était pas moins impressionnante, avec toutes ces pièces d’artilleries et ces armures.
Quelques minutes plus tard, les généraux faisaient avancer les troupes. La guerre allait commencer. L'avenir du cercle du Kohut en dépendait mais Dominique et Wolfram préféraient prier plutôt que d'assister aux premiers affrontements : les occidentaux étaient moins nombreux et moins acclimatés que Samaël et ses troupes. L'avenir était incertain, d'autant que les Egarés avaient formellement refusé de porter leur aide aux mortels.
A peine les 2 hommes revenus ensemble pour se mettre à genoux devant le prieuré que la toile se leva de nouveau et un démon apparut. Il était petit mais imposait le respect avec sa stature, ses yeux noirs et ses cornes. Dominique dégaina son épée et Wolfram attrapa un coutelas proche.
« Lancez la cavalerie sur les démons de l'orgueil, ça vous permettra de créer une percée. Engouffrez-y les piliers de la foi et les dopelsoldners et vous aurez peut-être la victoire. Adieu.
-Merci de votre aide.
-Ah. Et dites à Esmeralda de ne pas m'attendre. »
avatar
Julienlien

Poste : VRP
Messages : 1325
Date d'inscription : 06/09/2011
Age : 32
Localisation : Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après le Pélion...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum